Google et les 7 plaintes

7 plaintes contre Google viennent d’être déposées aux Pays-Bas, en Pologne, en République tchèque, en Grèce, en Norvège, en Slovénie et en Suède sur le fondement du RGPD et sur la base des conclusions d’un rapport de 44 pages du Conseil norvégien de la consommation.

Le rapport affirme que Google a utilisé une série de pratiques trompeuses pour pousser les utilisateurs à activer les fonctions de suivi de localisation et à les laisser activées :

  1. L’historique de localisation qui enregistre en permanence l’emplacement de l’utilisateur via GPS, Wi-Fi et Bluetooth ;
  2. Le Web & App Activity collecte différentes données d’utilisateur à partir de ceraines applications et services Google, tels que les recherches Google et les recherches effectuées via Google Maps. Les utilisateurs qui désactivent l’historique de localisation, mais qui laissent l’activité Web & App activée, continueront à avoir certaines de leurs données de localisation collectées par Google. Ce paramètre est activé par défaut dans tous les comptes Google.

 

Les pratiques trompeuses consistent notamment à :

  1. Masquer les paramètres par défaut: lors de la configuration d’un compte Google, les paramètres réels du compte sont masqués par des clics supplémentaires. Les utilisateurs doivent d’abord cliquer sur “Plus d’options” pour voir quels sont les paramètres et s’ils sont activés ou désactivés. L’activité Web & App est activée par défaut, ce qui signifie que les utilisateurs qui n’ont pas cliqué sur “Plus d’options” ne seront pas informés que cette collecte de données a lieu.
  2. Inciter de manière répétitive l’utilisateur à activer l’historique de localisation. Sur les appareils Android, les utilisateurs qui ne souhaitent pas activer l’historique de localisation doivent refuser les paramètres au moins quatre fois lorsqu’ils utilisent différents services préinstallés sur des téléphones Android : dans Google Assistant, Google Maps, Google App et Google Photos.
  3. Regrouper un ensemble de services pour rendre indispensable l’activation de l’historique de localisation nécessaire pour activer d’autres services que les utilisateurs peuvent souhaiter utiliser, tels que Google Assistant et Google Photos Places.

 

Les autorités de contrôle nationales devront enquêter sur ces pratiques mais vont-elles enfin appliquer les sanctions prévues par le RGPD (20 millions d’euros ou 4 % du chiffre d’affaires annuel mondial) ?

Télécharger (PDF, 3.39MB)

https://www.zdnet.fr/actualites/rgpd-7-plaintes-deposees-contre-google-un-record-39877259.htm

https://fil.forbrukerradet.no/wp-content/uploads/2018/11/27-11-18-every-step-you-take.pdf