Rapport Bergé: vers une publicité TV ciblée

Dans son rapport pour une «une nouvelle régulation de la communication audiovisuelle à l’ère du numérique», outre les réformes de la redevance audiovisuelle («Universaliser l’assiette de la contribution ») ou de l’Hadopi qui n’a jamais rempli son prétendu rôle d’Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet, Aurore Bergé préconise la mise en place de publicité segmentée et géolocalisée jusqu’à présent interdite à la télévision mais possible, sans entrave, sur Facebook et Google.

Editeurs comme annonceurs gagneraient à la légalisation de la publicité TV ciblée avec un écran publicitaire deux fois mieux valorisé. Le Syndicat national de la publicité télévisée (SNPTV) estimait en 2017 à 200 millions d’euros les gains supplémentaires possiblement dégagés d’ici 2022, à une date où le recours des Français aux offres triple play et leur équipement en télévision connectée sera suffisant pour rendre la publicité ciblée intéressante. Le rapport recommande de procéder à une expérimentation à grande échelle, sur 18 mois, afin d’étudier les conséquences d’une telle évolution sur le marché publicitaire.

Télécharger (PDF, 4.75MB)

 

http://www.assemblee-nationale.fr/15/pdf/rap-info/i1292.pdf