ViaNova Piano Quartet – Grande soirée caritative au profit des oeuvres du Rotary Club de Paris

Les Prix Georges Enesco, Prix spécial du Concours international de Munich, Prix Gabriel Fauré, Grand Prix de l’Académie du Disque français, Prix de l’Académie Charles Cros mettent en lumière l’énorme travail accompli par Jean Mouillère pour la musique sous tous ses aspects. Après ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où il obtient son Premier Prix en 1960, Jean Mouillère se rend pour plusieurs mois aux Etats-Unis en 1962, avant de parcourir le monde. Avec orchestre, il joue notamment avec Michel Plasson, Rudolph Alberth, Gunter Herbig, Armin Jordan et les Orchestres de Paris, de Dresde, Franz Liszt de Budapest, de la Suisse Romande… Musicien de chambre, il créé en 1968 le Quatuor Via Nova qui, après les Quatuors Capet ou Calvet, est considéré comme l’héritier de la tradition française de l’archet. Il joue et enregistre avec Lily Laskine, Rostropovitch, Maurice André, Michel Beroff et Michèle Boegner avec qui il réalise l’enregistrement de l’intégrale des Sonates de Mozart. Sa discographie aborde tous les styles avec douze Grands Prix du Disque dont le très rare Prix du Président de la République, celui de l’Académie Charles Cros et le Grand Prix de Musique Guerlain. Il créé, avec orchestre ou avec le Quatuor Via Nova, de nombreuses œuvres de Xénakis, Amy, Ohana, Betsy Jolas, Maderna, Casterède, Gratiane Finzi… Officier des Arts et Lettres, Jean Mouillère est professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il donne également des master classes dans diverses académies ainsi qu’à l’Université de Yale. Sa fierté : avoir inauguré en 1980 la première mission de concert et d’enseignement en Chine.

Christophe Mourguiart commence l’étude du violon à l’âge de sept ans. A quatorze ans, il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et y obtient les Premiers prix de violon et de musique de chambre dans les classes de Dévy Erlih et Jean Mouillère. Il poursuit sa formation avec Pierre Amoyal, puis Jean-Pierre Wallez au Conservatoire de Musique de Genève où un Premier prix de virtuosité lui est décerné. Il bénéficie des conseils de maîtres tels que Philippe Hirschhorn, Victor Tretyakov et Miriam Solovieff (disciple de Louis Persinger et de Karl Flesch). Il remporte le Grand prix Maurice Ravel à St-Jean-de-Luz, est lauréat du Concours international Rodolfo Lipizer (Italie) pour lequel il a reçu le Prix du public, et finaliste au Concours international de musique de chambre de Trieste. En 2003, il est admis comme premier chef d’attaque à !’Orchestre de Paris. Christophe Mourguiart s’est produit en soliste et en musique de chambre à Genève, à Istanbul, au Kosovo, à New York et au Japon. Il est régulièrement invité dans des festivals en France : les Arcs, Saint-Lizier, Septembre Musical de l’Orne, Festival en Contrepoint, Musicimes de Courchevel, Orangerie de Sceaux. Il s’est également produit en compagnie d’Alexandre Brussilovsky, Yuri Gandelsman, Gérard Gaussé, Alain Marion, Jean-Guihen Queyras, Christoph Henkel, Nicholas Angelich, Henri Demarquette, Pascal Godart et Michel Dalberto ou encore avec l’Orchestre de Bretagne et l’Orchestre d’Orléans, sous la direction de Stephan Sanderling, Jean-Pierre Wallez et Jean-Marc Cochereau. Son goût pour la musique de chambre l’a amené à fonder le trio Kreisler avec Raphaël Chrétien et Liu Miyata. En 2008, il intègre le Quatuor Via Nova aux côtés de Jean Mouillère, Diederik Suys et Jean-Marie Gamard.

Après avoir obtenu les premiers prix d’Alto et de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Emmanuel Raynaud se perfectionne auprès de Yuri Baschmet. Il étudie ensuite la discipline du quatuor à cordes auprès de Vilmos Tatraï en Hongrie, où il donne de nombreux concerts, et aux Etats-Unis, où il travaille avec les membres de différents quatuors et reçoit le prix Gampel de musique contemporaine. Emmanuel Raynaud participe également à la création d’œuvres de compositeurs contemporains, tels que Thierry Escaich, Stéphane de Gérando ou encore David Lampel. Il est régulièrement invité à se produire dans différents pays, tels que la Serbie, la Croatie, ou dans de nombreux festivals en France. Son envie d’aborder un répertoire varié l’a également conduit à aborder le tango avec des partenaires comme Hugo Crotti, le bandonéoniste Mossallini. Parallèlement, Emmanuel s’engage pleinement dans la pédagogie et la transmission. Il est actuellement professeur d’alto au Conservatoire Francis Poulenc du 15e arrondissement de Paris.

Premier Prix de violoncelle et de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Philippe Bary joue à l’orchestre symphonique de la Garde Républicaine puis à l’orchestre du Théâtre National de l’Opéra de Paris. Il est nommé professeur assistant de Maurice Gendron au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il donne de nombreux concerts en France et à l’étranger, participe à des festivals ainsi qu’à des émissions radiophoniques et télévisées. Sa discographie comprend des œuvres d’Ancelin, Roussel, Ravel, Cras, Martinu, Jolivet, Schmitt, Gossec, Ben Haim et Mozart.

Michele lnnocenti obtient son diplôme de piano au Conservatoire Luigi Cherubini de Florence, dans la classe du maître Antonio Bacchelli, tout en étudiant la musique de chambre. Lauréat de prix de concours internationaux de piano à Paris, Stresa et Bardolino, Michele lnnocenti commence très jeune sa carrière de concertiste, à la fois en soliste et avec des orchestres de musique de chambre. Il se produit, en Italie comme à l’étranger, avec des ensembles tels que Amici della Musica de Pavie, le théâtre Ghione de Rome, ou encore au Concert Hall du Royal College de Londres, l’lmperial Hall de Boston, l’Académie F. Liszt à Budapest, ou Suntory Hall et Oji Hall de Tokyo. Il est professeur de piano au CRC de Montmorency (95) et aux Conservatoires de Florence, Lucca, Modena et Bari, et assistant de musique de chambre à l’Académie Internationale de Nice. Michele lnnocenti a enregistré des disques pour Edipan, Tactus et également pour la RAI et la Radio Autrichienne. Il fait parti du jury du Concours International de piano d’Osaka au Japon. Il participe au Festival Musica Piano en duo avec sa femme, Ana Maria Gorce.